Recherche
V5.3

Interprétation des données nutritionnelles

_

Toutes les données se réfèrent à une portion comestible de 100 g pour les aliments solides ou de 100 ml pour les liquides alimentaires. Les parties non comestibles telles que noyau, pépins, os, etc. ne sont pas comprises. Sauf indication contraire, les données présentes se réfèrent à des aliments frais, crus et non transformés.

Ci-après quelques exemples pour plus de clarté:

100 g de bananes = 100 g de bananes pelées
100 g de pêches = 100 g de pêches dénoyautées
100 g de cerises = 100 g de cerises sans queue et dénoyautées
100 g de noix = 100 g de noix décortiquées
100 g de côtelette = 100 g de côtelette sans os
100 g de truite = 100 g de truite sans arête, sans tête, etc.

Les données constituent des valeurs moyennes et ne doivent pas être interprétées comme des grandeurs absolues. En effet, la teneur en nutriments d’un aliment est sujette à des variations naturelles. La composition individuelle d’un aliment dépend de facteurs tels que le climat, le degré de maturité, la saison, la provenance, la variété, les conditions de stockage et de transformation, etc.

En ce qui concerne les produits transformés, tels que la charcuterie, les produits laitiers ou les biscuits, les diverses recettes ont pour conséquence des différences considérables au niveau des valeurs nutritives.

La somme des nutriments n’est pas toujours exactement égale à 100 g. Les raisons peuvent en être les suivantes:

  • Les données se réfèrent à 100 ml et l’aliment possède une densité supérieure ou inférieure à 1. Une densité >1 g/ml signifie par exemple que 100 ml pèsent plus de 100 g et donc que la somme des nutriments est supérieure à 100 g.
  • Les diverses données proviennent d’analyses et/ou de sources différentes. Des écarts de +/- 5% sont tolérés.

La base de données suisse des valeurs nutritives mentionne plusieurs préparations (p.ex. la tarte aux pommes ou le risotto) et aliments (p.ex. des pains) dont on a calculé la valeur nutritive. Pour cela, on a retenu autant que possible des recettes standard courantes. Sauf indication contraire, les recettes dont la préparation implique une adjonction de sel ont été calculées avec du sel non iodé.

Si des indications concernant sa valeur nutritive figurent sur un aliment déterminé (p. ex., sur son emballage ou sur le site Internet de l’entreprise), elles doivent généralement être par rapport aux entrées génériques1 qui figurent dans la base de données suisse des valeurs nutritives.

La mention de la valeur nutritive sur l’emballage reste généralement facultative aujourd’hui. Elle n’est obligatoire que si l’emballage ou l’étiquette d’un aliment signalent des propriétés nutritionnelles particulières (p. ex., « riche en vitamine C »).

De même, les quantités déclarées sur les emballages représentent des valeurs moyennes, qui ont été analysées ou calculées (p. ex., à l’aide de la base de données suisse des valeurs nutritives). Elles doivent refléter la teneur en nutriments au moment de la remise (soit jusqu’à l’expiration de la date limite de consommation ou de conservation) et se référer aux aliments prêts à consommer.

La base de données suisse des valeurs nutritives contient de nombreuses données sur des produits de marque2. Ces informations, mises à disposition par les entreprises, sont reprises sans vérifications. Les questions les concernant doivent par conséquent être adressées aux entreprises correspondantes.

Cas spécial des vitamines

Les produits enrichis en vitamines peuvent contenir jusqu’à trois fois la dose indiquée, sachant que la teneur en vitamines diminue au fil du temps. D’où la garantie que la quantité déclarée soit disponible jusqu’à la date limite de conservation. Autrement dit, un aliment vitaminisé est susceptible d’avoir au départ une teneur en vitamines nettement supérieure à celle déclarée sur l’emballage.

1) Par aliments génériques, nous entendons des aliments généraux/moyens sans relation avec un fabricant ou un fournisseur particulier.

2) Par produits de marque, nous entendons l’ensemble des aliments figurant dans la base de données et qui peuvent être attribués à un fabricant ou à un fournisseur particulier. Les données concernant le fabricant/fournisseur se trouvent entre parenthèses après le nom de l’aliment ainsi que sous les références relatives aux divers nutriments.